Peter Baeten nommé directeur général adjoint du SCK•CEN

2018-04-05

Depuis le 1er avril 2018, Peter Baeten est devenu le nouveau directeur général adjoint du Centre d’Etude de l’Energie Nucléaire. Il est chargé d’assister le directeur général Eric van Walle dans la gestion quotidienne du SCK•CEN.

À 46 ans, Peter Baeten reprend le flambeau du directeur général adjoint Frank Hardeman, qui devient le nouveau directeur général de l’Agence fédérale de contrôle nucléaire (AFCN).

Peter Baeten est docteur en ingénierie nucléaire (de la Vrije Universiteit Brussel) et a démarré sa carrière au SCK•CEN en 1995. Depuis, il a gravi les échelons en occupant différentes fonctions au sein du centre de recherche belge. Il a débuté sa carrière comme responsable des programmes expérimentaux des réacteurs de recherche BR1 et VENUS et leur sûreté d’exploitation. En 2007, il a été nommé directeur général adjoint de l’institut scientifique des Systèmes Nucléaires Avancés avant d’en prendre les commandes trois ans plus tard. A la tête d’une équipe de 120 personnes, Peter Baeten s’est notamment occupé de l’élaboration technique du projet MYRRHA, des dispositifs expérimentaux pour le réacteur de recherche BR2, de l’exploitation des réacteurs de recherche BR1 et VENUS, ainsi que des formations en physique des réacteurs au sein de la SCK•CEN Academy.

« Durant ma carrière au centre de recherche, j’ai pu mener à bien un large éventail de projets », précise l’expert en énergie nucléaire, qui a déjà un objectif clair en tête. « Je désire à présent me concentrer sur l’implémentation du plan stratégique du SCK•CEN et en faciliter l’intégration dans nos différents domaines de recherche. Et ce, toujours en synergie avec la réalisation de nouvelles infrastructures de recherche nucléaires et le développement d’applications médicales innovantes. »

En plus de son activité au SCK•CEN, Peter Baeten donne également cours à la VUB et demeure actif dans des organisations scientifiques au niveau national et international. Il est notamment vice-président de la European Sustainable Nuclear Industrial Initiative (ESNII) et siège également au comité exécutif de la Sustainable Nuclear Energy Technology Platform (SNETP).